Creative Commons License Copyright © 2009-2014 Yves MARCOUX; dernière modification de cette page: 2014-04-09
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons

La sémantique intertextuelle

Yves MARCOUX - EBSI - Université de Montréal


La sémantique intertextuelle (SI) est une approche générale au design d’objets informationnels. Un objet informationnel est tout objet (concret ou abstrait) avec lequel des humains peuvent interagir et dont ils retirent de l’information.

La SI est bien une sémantique, en ce qu’elle cherche à donner un sens aux objets en élaboration; elle est intertextuelle dans la mesure où ce sens est exprimé par un réseau de textes interreliés. La SI a pour objectif de guider la conception des objets informationnels en montrant comment les différentes caractéristiques des objets influencent le sens que peuvent en tirer les humains.

La SI se situe dans la ligne générale des approches sémiotiques pour la conception d’interfaces (interface design) et d’interactions (interaction design), notamment l’ingénierie sémiotique de de Souza (2005). Elle se distingue cependant de ces approches par un certain nombre de caractéristiques. D’une part, la SI privilégie la langue naturelle comme système de communication. D’autre part, elle vise à éclairer non seulement la conception directe d’objets informationnels, mais également la conception de modèles d’objets (schémas de métadonnées, de bases de données, gabarits de pages Web, etc.), qui servent à produire une grande quantité d’objets similaires. Enfin, la SI tient compte du fait que les objets informationnels peuvent être utilisés dans plusieurs contextes différents durant leur cycle de vie et qu’ils doivent être intelligibles dans tous ces contextes.

La SI peut être utilisée de façon prédictive, pour guider les choix au moment même de la conception des objets. Elle peut aussi être utilisée a posteriori, pour essayer de comprendre ce qui marche plus ou moins bien dans des objets déjà déployés.

La SI a jusqu’ici été utilisée dans le contexte d’objets statiques, comme par exemple les documents, les collections, les vocabulaires contrôlés, les bases de données. En principe, cependant, elle est applicable à tout type de phénomènes informationnels, y compris les manifestations dynamiques, comme par exemple les interactions, les applications, les services.

Bibliographie


Valid HTML 4.0!Valid CSS!